L'infidélité vue par Bénédicte Maufrais, conseillère conjugale et familiale - Interview Gleeden.com

Inscription

Discrétion & Anonymat garantis !

Je m'inscris


Faites des rencontres extra-conjugales en toute discrétion !
Inscrivez-vous gratuitement et rejoignez les milliers de membres connectés près de chez vous !

catégorie : Actualités

L'infidélité vue par Bénédicte Maufrais, conseillère conjugale et familiale - Interview Gleeden.com

''On pourrait presque dire qu’il y a autant d’infidélités que de couples''

Peut-on distinguer plusieurs types d’infidélités ?

On pourrait presque dire qu’il y a autant d’infidélités que de couples. La notion de l’infidélité est très relative : elle renvoie chacun à sa propre idée du territoire conjugal et de ses limites. Avoir un lien privilégié avec une tierce personne, tchatcher sur internet, faire des rencontres , ou avoir des relations sexuelles abouties, sont autant de facettes de l’infidélité , même si le passage à l’acte reste un élément essentiel. Car qu’est ce qui peut pousser une personne à l’infidélité ? Dans une relation conjugale, l’extra conjugal peut être le moyen de supporter un moment de tension ponctuel ou récurrent. Il peut aussi être une forme d’appel au secours. Enfin, certaines infidélités s’inscrivent dans une manière d’être au monde, un comportement relationnel particulier et récurrent propre à une histoire singulière et relèvent alors d’une exploration personnelle.

L'infidélité traduit-elle inexorablement un problème dans le couple ?

Disons que l’infidélité est souvent un comportement émergent de la relation conjugale. Parce qu’il ressent du manque, de l’insatisfaction, de la place vacante, l’un des partenaires va aller chercher à l’extérieur ce qu’il ne trouve plus à l’intérieur. Lorsque cette quête s’oriente vers un investissement professionnel, sportif ou associatif, c’est socialement accepté ! Cela ne signifie pas que ce soit sans douleur pour le couple, loin de là ! Et la plainte de ces (sur)investissements extérieurs au couple est fréquente dans une consultation de couple, même s’il n’y a pas de tierce personne en tant que telle ! C’est lorsqu’il s’agit d’une relation privilégiée, avec ou sans passage à l’acte sexuel, que le couple s’alerte. Pourtant, à partir du moment où l’un ou l’autre - voire les deux - ont besoin d’un important investissement externe pour que la vie de couple soit supportable, on peut penser que la relation conjugale est en souffrance et a besoin d’être questionnée. Le recours à une aide extérieure pour comprendre ce qui se vit dans la relation conjugale peut alors apporter une aide réelle au couple, en lui permettant de prendre un temps de pause.

Les hommes et les femmes infidèles se comportent-ils de la même manière ?

En quelques décennies, le panorama sexuel a complètement changé. On sort peu à peu des schémas traditionnels de la sexualité côté masculin et de la tendresse côté féminin ! La différence comportementale tend à se réduire, voire même à s’inverser ! Les partenaires disent aller chercher de l’écoute, de la compréhension : c’est souvent la solitude qui est nommée en premier, comme si la rencontre sexuelle était secondaire. Mais elle ne l’est pas.

La courbe des divorces ne cesse de grimper. Faut-il en conclure que le couple n'est plus un modèle d'épanouissement ?

Disons plutôt que le couple est devenu en réalité le modèle d’épanouissement dans une exigence jamais vue auparavant. Et l’infidélité est d’autant plus difficile à accepter qu’aujourd’hui les partenaires se choisissent librement. Le désir d’aller voir ailleurs est donc incompréhensible, puisqu’ aujourd’hui ce sont le libre désir et le sentiment qui fondent le couple et sa stabilité, alors qu’hier c’était encore le lien institutionnel. Le couple est attendu désormais comme le lieu de toutes les satisfactions comblées. C’est inédit et la barre est haute ! Et n’oublions pas que jusqu’il y a cent ans à peine, une vie conjugale durait en moyenne dix ans, sauf qu’on était veuf ou veuve, pas divorcé ! Avec l’allongement de la durée de la vie, il y a tout à réinventer ! Une relation conjugale se construit au jour le jour, et est un couple qui dure celui qui parvient à dépasser les inéluctables conflits de la vie, par le dialogue, la compréhension, l’acceptation de la différence de l’autre. Aller voir ailleurs ne résout pas l’absence ou la difficulté d’échanges au sein du couple. C’est pourquoi le recours à un professionnel tiers peut permettre de comprendre ce qui se passe et de trouver une issue consensuelle à une crise relationnelle du couple. Les conseillers conjugaux et familiaux sont des professionnels formés à cela.

Bénédicte Maufrais
Conseillère conjugale et familiale


Retrouvez les conseillers conjugaux et familiaux en France sur le site de l’Association nationale des Conseillers conjugaux et familiaux, www. anccef.fr