Les vacances : l'enfer pour les infidèles !

Inscription

Discrétion & Anonymat garantis !

Je m'inscris


Faites des rencontres extra-conjugales en toute discrétion !
Inscrivez-vous gratuitement et rejoignez les milliers de membres connectés près de chez vous !

News postée le 29/05/2017, catégorie : Actualités

Les vacances : l'enfer pour les infidèles !

Les vacances : une période d’exil plus ou moins forcé, une famille omniprésente, et des amant(e)s parti(e)s de leur côté… Le cauchemar de tout infidèle. Certains font contre mauvaise fortune bon cœur, d’autres au contraire le vivent très mal !

Parfois, c’est votre amant ou votre maîtresse qui part, et le caractère exceptionnel de votre relation disparaît, tout comme éclate la bulle de bonheur que vous représentiez dans sa vie… Vous pourrez ressentir le désagréable sentiment d’être devenu optionnel(le). En effet, il serait compliqué pour votre maîtresse adorée de vous envoyer un sexto torride pendant que son mari prépare le barbecue, et qu’il faut surveiller les enfants qui barbotent dans la piscine ! Fini, pour votre amant, le prétexte imparable de la réunion qui s’éternise ou du RER tombé en rade entre deux stations…

Non, les vacances, pour les amants, c’est « loin des yeux, loin du slip ». Et parfois du cœur. Peut-être même éprouverez-vous l’aiguillon de la jalousie, en pensant aux retrouvailles sur l’oreiller de ce couple qui profitera de son temps libre, et des activités des enfants, pour renouer avec une sexualité trop longtemps ensevelie sous la grise routine des mois de travail. Oui, votre partenaire d’infidélité va essayer de rattraper le temps perdu avec l’officiel(le)... Vous le savez bien, on ne se débarrasse pas si facilement de la culpabilité. Votre amant, votre maîtresse vont s’évertuer à s’occuper de manière exemplaire de leur petite famille, afin de se faire pardonner, enfin, surtout pour essayer de se pardonner à eux-mêmes leurs peccamineuses escapades !

Donc, en vacances, on retrouve son couple, on créé du lien avec ses enfants, on fait des selfies en famille que l’on partage sur les réseaux, et on ne pense à son occasionnel(le) que pour s’exciter au moment d’accomplir le devoir conjugal ! Finalement, si les moments d’infidélité pendant l’année sont de petites bulles de bonheur, les vacances avec son officielle sont elles aussi, de petites bulles qui ne tarderont pas à éclater ! Car, à moins que vous vous contentiez de peu dans la vie, vous aurez envie de plus. D’inventivité, de moments intenses, de sexy, d’adrénaline, d’interdit, et rapidement le manque d’action extra-conjugale va se faire sentir. Non, parce que la culpabilité, ça va cinq minutes, hein !

On peut néanmoins vivre en couple et entretenir une relation adultère, si le mode de fonctionnement conjugal autorise des périodes de liberté. C’est le cas des couples (assez rares, il faut bien le dire) qui partent en vacances séparément. On peut alors proposer à son amant un week-end entier dans un cinq étoiles spa en bord de mer. Ou proposer à sa maîtresse de louer une jolie chambre non loin de la maison de ses parents. Vous expliquerez alors à votre compagne que vos parents vous manquent, et que passer trois ou quatre jours près d’eux vous permettra de vous ressourcer. L’occasion rêvée de rejoindre votre maîtresse la nuit, ou dans la journée, tout en appelant de temps en temps votre femme, sans oublier de lui passer votre maman au téléphone, elles adorent discuter ensemble du temps qu’il fait… En attendant, pendant ces quelques parenthèses enchantées, votre amant(e) n’est là que pour vous, plusieurs heures d’affilée. Un peu comme si vous étiez en couple. Le risque : se laisser porter par les événements, et oublier que vous n’êtes, et ne serez jamais, un vrai couple !
En tout cas, ces petites aventures vous donneront le courage nécessaire pour mieux supporter vos vacances obligatoires avec votre femme ou votre mari. Petite précision pour les novices : l’hôtel, les restaurants et les sorties se règlent uniquement en espèces !

Autre cas de figure : votre amant(e) s’ennuie dans son couple, et les vacances ne vont rien arranger à la situation. Sa belle-famille l’exaspère, ses enfants sont insupportables, et pour couronner le tout, même pas question de baiser, ou peut-être une seule fois, sur un malentendu. Vous, l’amant, la maîtresse, recevrez ses messages de détresse (que vous effacerez immédiatement) : « je me caresse en pensant à toi », « je suis parti faire les courses tout seul, je bande en imaginant ton corps ». Et puis, plus rien pendant des heures, voire des jours. Vous devenez un fantasme, un défouloir presque virtuel. Si par hasard vous parvenez à vous capter au même moment, vous lui enverrez une photo de votre sexe ou vous vous caresserez en cinq minutes dans les toilettes des beaux-parents. Dans ces moments-là, on se dit que sans un amant ou une maîtresse qui nous attend quelque part, la vie serait vraiment insupportable. Vivement la rentrée !

Dernier conseil : n’oubliez pas de rapporter de vos vacances un petit cadeau pour votre aman(t). Précisez à votre officiel(l)e que c’est pour votre collègue de bureau préféré(e) !


160609_pierre-des-esseintes.jpg?1